Visiter Lyon, la ville revisitée

Architecture / Publié le 30 Juin 2021

Plus discrète que Paris et Marseille, la troisième ville de France n'a rien à envier à ses rivales sur le plan culturel et architectural. De quartiers en quartiers, le centre de Lyon témoigne de 2 000 ans d'histoire, ce qui lui a valu son inscription au Patrimoine mondial de l'Unesco. Une destination de choix pour les passionnés d'architecture.

Visiter Lyon, la ville revisitée

Fourvière, capitale des Gaules

Autant commencer par le commencement ! C'est sur la colline de Fourvière (du latin Forum vetus, vieux forum), qu'a été fondée Lugdunum, Capitale des Gaules, en 43 avant J.C. Depuis les gradins du Grand Théâtre antique (le plus ancien de France, construit par l'empereur Auguste en -15), on jouit d'une belle vue d'ensemble sur la ville. En contrebas, le petit théâtre de l’Odéon conserve quelques belles mosaïques. Chaque année, en juillet, ce cadre enchanteur accueille les Nuits de Fourvière, l'un des rendez-vous culturels phares de Lyon.
Visiter Lyon, la ville revisitée Visiter Lyon, la ville revisitée

Le Vieux Lyon des traboules

Situé sur la rive droite de la Saône, c’est le cœur historique de la cité. Quartier le plus touristique et le plus animé de la ville, son plan est resté intact depuis la Renaissance ! Témoin de ce riche passé médiéval, la cathédrale Saint-Jean est un concentré d'architecture religieuse de la fin du roman au gothique flamboyant. L'entrelacs des rues étroites offre un remarquable ensemble d'immeubles Renaissance. Ces hôtels particuliers regorgent de cours, galeries et escaliers à vis dissimulant des passages secrets, les traboules. Parmi les incontournables, la Longue Traboule qui traverse 5 cours et 4 bâtiments, ou la Maison du Crible et sa célèbre tour rose. Menacé de démolition dans les années 1960, le quartier doit son salut à André Malraux, qui le fera classer en secteur sauvegardé.
Visiter Lyon, la ville revisitée Visiter Lyon, la ville revisitée

La Croix-Rousse des canuts

C'est avec Fourvière, la deuxième colline de la ville. Berceau de la soierie lyonnaise, ses rues pavées et pentues ont abrité de nombreuses filatures et manufactures du XVIIe au XIXe siècle. C'est le quartier des canuts (ouvriers de la soie). La Cour des Voraces, reconnaissable à son escalier monumental, est un témoignage de l’habitat ouvrier du XIXe siècle.

La Presqu'île bourgeoise

Ce secteur a été profondément transformé au XIXe siècle. Ses immeubles de style néo-classique, ses fontaines et monuments témoignent de l’opulence de la bourgeoisie lyonnaise. Entre la place Bellecour et la place des Terreaux bordée par l’Hôtel de Ville et le Musée des Beaux-Arts se trouvent de nombreux théâtres, lieux culturels et restaurants.
Visiter Lyon, la ville revisitée Visiter Lyon, la ville revisitée

Confluence, une ode à la créativité

A la pointe de la presqu’île, au confluent de la Saône et du Rhône, se dresse le nouveau quartier de Lyon Confluence : 150 hectares voués à l'architecture contemporaine. Un festival de formes innovantes et de constructions durables ! C'est le fruit d'une réhabilitation urbaine exemplaire entamée dans les années 2000, qui a transfiguré une ancienne friche industrielle malfamée en un éco-quartier modèle. Bâtiments résidentiels, commerciaux et tertiaires s'y mêlent avec bonheur.
 
Florilège :
  • Le Musée des Confluences - Coop Himmelb(l)au
Bâti à l’extrémité de la presqu’île, ce vaisseau amiral (180 m de long) signale l’entrée sud de Lyon. D'inspiration déconstructiviste, ce temple de l'art contemporain se compose de trois unités architecturales : le Nuage, qui abrite les salles d’exposition, Le Cristal qui permet l'accueil du public et le Socle qui supporte l'ensemble grâce à des poteaux monumentaux.
Célèbres pour leurs couleurs flashy, ces deux bâtiments situés Quai Rambaud abritent des sièges d'entreprises. Le cube orange est percé d’un cône laissant entrer la lumière au cœur du bâtiment. Pour le vert, deux trouées rondes percent la façade comme des yeux géants.
  • GL Events (2014) - Odile Decq
Cette structure métallique monumentale évoque l'environnement industriel du port. Le bâtiment est flanqué d'un imposant porte‑à‑faux peint en rouge (couleur fétiche de l’architecte), qui couvre une partie du quai. Sur la façade de verre, l'artiste Felice Varini a reproduit la vue de la pointe de la presqu'île occultée par le bâtiment.
  •  Hikari - Kengo Kuma
A son inauguration en 2015, Hikari a été le premier îlot urbain à énergie positive de France. Grâce à son usage mixte (commerces, bureaux, appartements et villas suspendues), l’excédent d’énergie produit par les différents bâtiments est stocké et dispatché au cours de la journée dans les différents espaces selon les besoins.
  • Ycone - Jean Nouvel
Cette tour résidentielle se distingue par sa double peau entièrement vitrée. Vue de l'extérieur, l'enveloppe diaphane évoque les reflets de l'eau de la Saône toute proche. A l'intérieur, elle ménage de vastes espaces de vie entièrement ouverts sur l'extérieur.

Laisser un commentaire

En soumettant le présent formulaire de contact, vous autorisez TECHNAL à utiliser les informations personnelles que vous avez saisies pour traiter votre demande. Pour en savoir plus sur nos engagements pour garantir l'intégrité et la sécurité des données personnelles de nos clients et partenaires nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité à partir du lien ci-après : https://www.technal.com/fr/fr/accueil-professionnels/mentions-legales/politique-de-confidentialite/

* Champs obligatoires

/ recevez le meilleur de l’actu 4114

Inscription réussie Echec de l'inscription