Ma vie au bureau, après la Covid

Architecture / Publié le 09 Novembre 2020

La pandémie due au coronavirus a révolutionné notre rapport au travail et remis subitement en cause la place accordée au bureau, dans nos vies et dans l'espace urbain. Quels bureaux demain, y aller ou pas et pour quoi y faire, d'ailleurs ? Ces questions taraudent les acteurs de l'immobilier tertiaire, à commencer par les architectes et designers. Éléments de réponse.

Ma vie au bureau, après la Covid

Alors que la deuxième vague de Covid-19 bat son plein et que le télétravail redevient la norme pour de nombreux Français, le coût de l'immobilier de bureaux – le deuxième poste après les salaires – pose question. Comment en serait-il autrement, quand une entreprise dépense en moyenne 14 000 € par poste de travail en Île-de-France alors que le taux d’occupation de ses locaux atteint à peine 50 % en temps normal. Avec la pandémie et la crise économique, le paradoxe est plus criant encore et appelle une réflexion approfondie sur l’aménagement des bureaux post-Covid.

Le bureau est mort, vive le bureau !

Depuis la crise sanitaire et le confinement, pour beaucoup d'entre nous, le travail s'articule en trois temps distincts : le télétravail ou "home office" pour toutes les tâches numérisables et réalisables en distanciel ; le travail nomade pour les fonctions nécessitant des déplacements fréquents chez les clients, sur des chantiers, etc. Les incursions au bureau sont dédiées à la réflexion, à l'interaction et aux échanges.
Le télétravail forcé au printemps s'est imposé dans le paysage : selon un sondage réalisé en juillet 2020, par Deskeo, start-up dédiée à la location de bureaux flexibles, 81 % des Français y voient une “tendance de fond” qui va s’intensifier à l’avenir. En juillet, ils étaient 73 % à souhaiter continuer à le pratiquer, un à deux jours par semaine.

Ma vie au bureau, après la Covid

Pour autant, le bureau n'est pas mort : ainsi 68 % des travailleurs interrogés se disent prêts à passer la majorité de leur temps de travail au bureau, si le protocole sanitaire est respecté. La part grandissante du télétravail a même renforcé les fonctions essentielles de sociabilité et d'échange de l'espace de bureaux. Car c'est prouvé : l'interaction sociale produit des effets positifs sur le bien-être, la productivité et la créativité des salariés. "Pendant le confinement, on a bien vu ce qui manquait le plus : la cohésion d’équipe, les échanges informels et le lien social. Or c’est là que se crée l’innovation", relève Emmanuelle Léon, la directrice scientifique de la chaire Reinventing work à l’ESCP Business School.
Ceci étant, la notion traditionnelle de bureau personnel – en tant que poste de travail fixe attitré à chaque collaborateur - semble en perte de vitesse. Ainsi, selon un précédent sondage Deskeo, en avril, 79 % des Français se disaient “prêts à sacrifier leur poste de travail attitré”. À l'heure où l'agilité est érigée en vertu cardinale, le "Sans bureau fixe", pourrait devenir la norme. Exit donc le bureau comme lieu de travail unique où l'on se rend chaque jour par routine. Dès lors, penser les bureaux de demain uniquement sous l'angle économique et des mètres carré serait une erreur. Il faut concevoir les futurs bureaux comme des espace de services et d'échanges, centrés sur le collectif, où le confort et le bien-être sont primordiaux. En clair, cela signifie moins d'open space et de postes de travail fixes, davantage de points de rencontre et la création d'espaces hybrides et flexibles, au gré des besoins des équipes.

Ma vie au bureau, après la Covid Ma vie au bureau, après la Covid

Le bureau s'inspire de la maison et vice versa

Alors que nos maisons et appartements abritent de plus en plus de télétravailleurs, les bâtiments tertiaires ressemblent de plus en plus à des immeubles d'habitations, avec des espaces cosy et conviviaux (toit-terrasse, cafeteria, salle de relaxation...). 
Ma vie au bureau, après la Covid

Une confusion des genres que l'on retrouve côté décoration : canapés et fauteuils design, cuisines équipées, bars et tabourets hauts sont légion dans nos espaces de travail.
Ainsi, d’un côté le travail investit le domicile - le mobilier professionnel d’antan fait les beaux jours du style "indus" -, de l’autre, l’aménagement intérieur des bureaux s'inspire du domicile. Une tendance entamée avant la pandémie, très perceptible dans les espaces de coworking, et qui devrait s'accélérer.



 

Le bureau devient un hub, un espace de créativité, de structuration de la stratégie de l’entreprise, d’expérimentation, de célébration des succès. Plus que jamais il fait sens.

Loïc Hervé, Directeur Général Délégué de PERIAL Asset Management.

Des bureaux plus "safe"

Au-delà de l'aménagement des espaces, la crise du Covid fait naître de nouvelles exigences en matière d'hygiène et de sécurité des locaux.

La qualité du traitement de l'air dans les bureaux devient une préoccupation majeure, réclamant des systèmes de ventilation et de climatisation sophistiqués, avec une filtration irréprochable. Parallèlement, afin d'éliminer le maximum de points de contact par le toucher, au niveau des poignées de portes, baies vitrées et fenêtres, les boîtiers de commande, les systèmes automatisés devraient envahir les parties communes. Côté matériaux, on privilégiera les plus résistants aux agents pathogènes, les plus hygiéniques et faciles à décontaminer.

Concilier distanciation sociale et convivialité ? Une équation certes complexe, mais que la technologie et le Smart Building devraient aider à résoudre. En effet, l'équipement des immeubles de bureaux en capteurs - qui pour contrôler la température, l'hygrométrie, le niveau sonore ou le taux de présence des collaborateurs in situ - permet un monitoring en continu des paramètres sanitaires du bâtiment. Des données qui peuvent en outre être partagées avec les occupants via une application pour Smartphone, dans un souci de transparence et de rassurance des collaborateurs. 

Laisser un commentaire

En soumettant le présent formulaire de contact, vous autorisez TECHNAL à utiliser les informations personnelles que vous avez saisies pour traiter votre demande. Pour en savoir plus sur nos engagements pour garantir l'intégrité et la sécurité des données personnelles de nos clients et partenaires nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité à partir du lien ci-après : https://www.technal.com/fr/fr/accueil-professionnels/mentions-legales/politique-de-confidentialite/

* Champs obligatoires

/ recevez le meilleur de l’actu 4114

Inscription réussie Echec de l'inscription