La ville inclusive, une ville au féminin pluriel !

Inspirations / Publié le 08 Mars 2021

La Journée de la femme (8 mars) et un an de crise sanitaire se cumulent cette année pour questionner notre modèle urbain, conçu pour et par des hommes. Femmes, mais aussi enfants, étudiants, seniors, personnes handicapées ou précaires, de nombreux citadins se sentent exclus. La "ville de Papa" a vécu, à quand la ville inclusive ?

La ville inclusive, une ville au féminin pluriel !

Conçues et aménagées par des hommes pour les hommes, nos villes sont à l'image de la société patriarcale qui priorise l'activité économique et le travail, rôle assigné au sexe masculin. Mais ce modèle clivant (vie privée vs vie publique, zone résidentielle vs ZAC et ZI) s'avère contraignant pour les autres catégories de la population, à commencer par les femmes. Comme l'observe le géographe Yves Ribaud, enseignant-chercheur à l'Université de Bordeaux, spécialiste de la parité « les femmes font 75% des accompagnements d’enfants et de personnes âgées ou malades. Elles se déplacent plus souvent à pied dans des villes qui donnent la priorité aux automobilistes et ne se sentent pas toujours en sécurité ». A la nuit tombée, le géographe relève 25 à 50% de piétonnes en moins dans les rues. Et que dire des aires sportives urbaines (city-foot, skate-parks...), créées pour les garçons, qui les accaparent. Comment favoriser une meilleure égalité de traitement homme-femme et au-delà combattre toutes formes d'inégalité ? 

 
La ville inclusive, une ville au féminin pluriel !

La Ville pour tous, un mythe français 

Une ville moins tournée vers la productivité économique, qui fait la part belle aux interactions sociales, aux services et au développement durable : c’est ce que propose Leslie Kern, géographe, professeure d’université au Canada dans son livre Feminist City. Elle suggère de « décentrer notre vision de l’urbanisme pour penser à ceux qui sont relégués à la marge ». Les femmes, bien sûr mais aussi beaucoup d’autres citoyens défavorisés.
Une ville plus inclusive, c'est donc avant tout une ville plus accueillante pour les minorités et les publics fragiles et donc plus solidaire et plus durable. Pour y parvenir, Nadia Sahmi, architecte spécialiste de l’accessibilité, invite architectes et urbanistes à se poser la question pour chaque nouveau projet « en quoi va-t-il aider les plus vulnérables et marginalisés ? ». Une ville pour tous ! L'ambition est affichée dans les Projets d’Aménagement et de Développement Durable des collectivités locales. Les promoteurs s'engagent à développer la mixité sociale, interraciale, intergénérationnelle et de genre, les aménageurs et architectes ne jurent que par le vivre-ensemble et l'habitat durable à l'échelle de l'immeuble comme du quartier… Pourtant, comme l'a révélé la crise sanitaire, la Ville pour tous reste à bien des égards un mythe pour les plus fragiles - femmes isolées, seniors, étudiants, handicapés travailleurs pauvres ou SDF. 

 

Mettre l'humain et l'usage au cœur de la réflexion 

A l'étranger, certaines métropoles adoptent des solutions inspirées du vécu quotidien. À Stockholm, la stratégie de déneigement donne la priorité aux piéton-ne-s et aux cyclistes ; à Barcelone, les espaces publics sont repensés pour limiter les recoins hors-de-vue et les angles morts. A Vienne, les espaces publics sont requalifiés, les trottoirs agrandis et on crée des terrains de badminton et de volley dédiés aux filles. En France, le législateur s'attache à rendre nos territoires plus inclusifs, depuis la Loi SRU en faveur de la mixité sociale (2000), à la loi Égalité réelle entre les femmes et les hommes (2014), en passant par la prise en compte de l’accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées (loi Égalité des droits et des chances 2005). Mais cette approche segmentée aboutit à un empilement de normes, parfois inappropriées et incompatibles entre elles. L'inclusion passe par l'abandon de la logique des publics-cibles, pour raisonner en termes de qualité d'usage, autour des grands enjeux du XXIe siècle que sont la mobilité, le partage des espaces publics, la modularité des espaces, le bien-vieillir, la sécurité et le vivre ensemble, l'environnement et la respirabilité.

 
La ville inclusive, une ville au féminin pluriel !

La ville inclusive en pratique

L'innovation sociale ne se décrète pas, elle suppose de concevoir les habitats et des équipements au plus près des usages, pour mieux satisfaire les besoins des futurs occupants, et éliminer les freins du quotidien. L'écoute des usagers et la co-conception sont à la base du concept de la Fabrique de la Ville, prônée par les politiques publiques depuis 20 ans (cf. Loi relative à la démocratie de proximité de 2002). Mais les résultats en termes d'inclusion ne sont pas toujours probants. Simulacre de démocratie locale, ces consultations citoyennes pêchent souvent par manque de diversité, parmi les participants et au sein des équipe-projets qui pilotent la concertation et la conception, souvent composées d'urbanistes et architectes, à dominante masculine et blanche. Avec la féminisation du métier d'architecte, une nouvelle vision de la ville émerge, qui met la question des usages au centre. Ainsi Claire Furlan, Coralie Bouscal et Vanessa Larrère, cofondatrices de l'agence Œco - pour œuvre collective - voient dans leur art avant tout une aventure collective. Toutes trois sont animées par « le souci de produire une œuvre avec un sens social et collectif en adéquation avec les souhaits de leurs clients et des futurs habitants ». Pour sa part, l'agence Lacaton et Vassal, spécialiste de la rénovation d'HLM des années 60-70, a fait de la liberté d'usage et la générosité ses mantras, pour offrir plus de surface, plus de lumière et d'agrément aux résidents.
 

Laisser un commentaire

En soumettant le présent formulaire de contact, vous autorisez TECHNAL à utiliser les informations personnelles que vous avez saisies pour traiter votre demande. Pour en savoir plus sur nos engagements pour garantir l'intégrité et la sécurité des données personnelles de nos clients et partenaires nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité à partir du lien ci-après : https://www.technal.com/fr/fr/accueil-professionnels/mentions-legales/politique-de-confidentialite/

* Champs obligatoires

/ recevez le meilleur de l’actu 4114

Inscription réussie Echec de l'inscription