Expo : "Le monde nouveau de Charlotte Perriand"

News / Publié le 24 Janvier 2020

Avis aux amateurs de design et d'architecture ! Plus que quelques jours pour voir l'hommage de la Fondation Louis Vuitton à Charlotte Perriand (1903-1999) pour le vingtième anniversaire de sa disparition. On y déambule dans des reconstitutions d'intérieurs du XXe siècle, sur les traces de cette artiste libre, figure avant-gardiste, dont l'art questionnait déjà les débats actuels sur la place de la femme et de la nature dans notre société. A voir jusqu'au 24 février.

Expo :
Diplômée de l'Union centrale des arts décoratifs en 1925, Charlotte Perriand tourne très vite le dos à la tendance art déco du moment. Elle se démarque par son goût des formes simples et des belles matières et son attirance pour l'univers industriel. Aux côtés de Le Corbusier, Pierre Jeanneret et de ses amis Fernand Léger et Picasso, elle incarne le combat des avant-gardistes contre l’académisme et les conventions sociales. En 1929, elle est cofondatrice de l'Union des artistes modernes (UAM), dont l'ambition est d'exploiter les nouveaux matériaux et les nouvelles techniques pour moderniser et revaloriser les arts décoratifs. Durant toute sa carrière, elle n'aura de cesse d'ériger la modernité en art de vivre. Son talent éclate à 24 ans, au Salon d’Automne de1927. Son "Bar sous le toit" en acier chromé, aluminium anodisé et verre, avec tabourets et guéridons, créés pour recevoir ses amis dans son appartement-atelier de la place Saint-Sulpice, fait sensation.
Expo : Expo :

Dans l'ombre de Le Corbusier

En 1927, la jeune Charlotte rejoint l'atelier de Le Corbusier et son cousin Pierre Jeanneret, avec lesquels elle collaborera pendant 10 ans. Seule femme entourée de deux hommes déjà reconnus, son art grandit à l'ombre de ses mentors. Une période prolifique, où elle se voit confier l'équipement des villas Church et La Roche. 
Mais dans le milieu machiste et paternaliste du design et de l'architecture du XXe siècle, elle peine à imposer son nom. La plupart de ses créations portent alors la signature collective Le Corbusier-Jeanneret-Perriand (dans cet ordre-là !).  En 1927, c'est bien elle qui crée le fauteuil pivotant LC7 inspiré de l'industrie automobile, attribué au trio, tout comme la chaise longue basculante, passée à la postérité sous le nom commercial de "LC4 - Le Corbusier" !
Artiste engagée à gauche, elle entend remettre le sujet au centre de l'espace, pour favoriser le confort et les liens sociaux, et défend l'idée d'un design accessible à tous :  "Pour moi, le sujet c'est l'homme, ce n'est pas l'objet"  explique-t-elle.
Expo :

Féministe et écolo avant l'heure

De par ses origines bourguignonne et savoyarde, Charlotte Perriand a grandi à la campagne et à la montagne. Son attachement profond à la nature et à l'authenticité des matériaux, imprègne ses robustes tables en bois ou son "tabouret du berger'", inspiré du siège utilisé dans les fermes pour traire les vaches. Pionnière de la construction durable, elle se préoccupe de l'environnement et de l'économie d'énergie. "Dès 1937, elle imagine des toits végétalisés dans des hôtels de montagne, pour l'isolement thermique. Elle s'inspire des fermes norvégiennes du XVe siècle », commente Jacques Barsac, gendre de l'artiste et commissaire de l'exposition.

Artiste libre et indépendante, ses créations sont également annonciatrices du mouvement féministe. Elle invente la cuisine ouverte sur le salon, avec un passe-plats permettant à madame de cuisiner tout en participant aux conversations, sans rester seule face à ses fourneaux. Ce qui est aujourd'hui devenu la norme était à l'époque une révolution. En 1963, elle renonce à créer son agence lorsque la banque lui demande la signature de son mari, relate encore Jacques Barsac.

Inspiration asiatique

À partir des années 1940, le style de Charlotte Perriand est fortement influencé par son séjour au Japon et en Asie. Cette expérience de six ans l'amène à associer à son style moderne des éléments traditionnels tels que le bambou tressé, la laque et les tissages. Elle modifie aussi sa perception de l'espace intérieur et de la manière d'habiter, découvrant " le pouvoir du vide, la religion du vide, au fond, qui n'est pas le néant. Pour eux [les japonais], c'est la possibilité de se mouvoir" dira-t-elle dans un entretien à France Culture.

Rentrée en Europe, son travail s'oriente sur l'épure et la mobilité, et la conduit à inventer, bien avant Ikea, les rangements modulables. La bibliothèque "Nuage" devient un de ses meubles signatures. Associant le bois, le métal et l'aluminium, elle s'adapte au besoin de l'utilisateur, grâce à divers éléments mobiles (support, tablette, portes et tiroirs).
 
Expo :
Son plus gros chantier, à la fin de sa carrière, sera pour la Savoie : passionnée de ski, elle se voit confier la construction de la station des Arcs en Savoie qui la mobilise 20 ans durant, de 1967 à 1989. Elle dessine les immeubles, dont les lignes s'harmonisent au relief des montagnes et les larges baies laissent entrer le soleil, et signe l'aménagement intérieur des appartements.
Expo :
Nous laisserons le mot de la fin à Pernette Perriand, la fille de l'artiste, confiant au micro de France Culture : "Pour Charlotte Perriand, ce qui était important, c'était l'espace dans lequel on vit, cet espace complètement décloisonné, ouvert sur l'extérieur, avec toujours le rapport intérieur extérieur, la lumière." Une conception de l'habitat visionnaire pour l'époque mais plus que jamais d'actualité en 2020, et en totale adéquation avec la vision portée par Technal.

Informations pratiques:
  • Le Monde nouveau de Charlotte Perriand
  • De 11h-20 h tous les jours sauf mardi
  • Fondation Louis Vuitton (Paris XVIe)
  • Jusqu'au 24 février 2020







 
Expo :

Laisser un commentaire

En soumettant le présent formulaire de contact, vous autorisez TECHNAL à utiliser les informations personnelles que vous avez saisies pour traiter votre demande. Pour en savoir plus sur nos engagements pour garantir l'intégrité et la sécurité des données personnelles de nos clients et partenaires nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité à partir du lien ci-après : https://www.technal.com/fr/fr/accueil-professionnels/mentions-legales/politique-de-confidentialite/

* Champs obligatoires

Derniers articles publiés

/ recevez le meilleur de l’actu 4114

Inscription réussie Echec de l'inscription